Publié dans Notes

Mars 2021

L’année reste étrange, mais au moins le printemps s’installe lentement mais sûrement. Chaque jour, le soleil se couche quelques minutes plus tard le soir et dans moins de trois semaines, le jour sera plus long que la nuit. Dans le jardin, les perce-neige et les premières jonquilles jaillissent de la terre avec motivation, et il est temps de préparer le jardin pour les premiers semis.

En conséquence, j’ai du travail devant moi ce mois-ci concernant le jardin et les semences. On peut aussi voir les premiers bourgeons dans les vignes et les vignerons et négociants en vins préparent leur commercialisation pour la saison estivale, qui ne sera pas comme d’habitude cette année en raison du manque de festivals et de banquets. Et du fromage. Bien sûr, il sera de nouveau question de fromage.

J’ai décidé d’investir un peu plus de temps dans mon marketing pendant ces mois de printemps. Vous avez peut-être remarqué que je suis plus présente sur les médias sociaux ces dernières semaines, où j’ai partagé une ou deux choses sur moi-même. J’ai ainsi l’impression de rester un peu en contact avec mes clients, même si nous ne pouvons pas nous voir « dans la vraie vie » pendant quelques semaines ou quelques mois encore. Mais comme je l’ai mentionné au début : les choses s’éclairent à nouveau et les jours s’allongent !

Publié dans Notes

Les contacts directs me manquent!

Cela fait presqu’un an que j’ai entendu parler pour la première fois de ce fameux virus qui a tant perturbé notre vie. Dans mon travail, il est courant depuis 20 ans de communiquer par e-mail, car les textes sont de toute façon traités sur l’ordinateur.

Je me souviens encore que, bien avant la fin des « années zéro », certains clients voulaient que je leur envoie leurs textes d’abord sous forme imprimée, puis également sur disquette ou CD-Rom. Dans de nombreux cas, cette méthode était moins coûteuse (et presque plus rapide 😂) que l’envoi de fichiers par modem, surtout s’il s’agissait de fichiers volumineux.

Autrement dit, s’il s’agit uniquement de travail, le courrier électronique suffit comme contact. Le travail sur écran dans un bureau à domicile est solitaire, c’est pourquoi j’insiste pour se rencontrer de temps en temps, même si ce n’est pas pour travailler. En fait, j’ai rencontré beaucoup de mes clientes et clients en personne avant qu’ils/elles ne deviennent mes clients. Que ce soit lors d’une réunion d’une association professionnelle, d’une session de formation, d’un événement de réseautage ou dans un tout autre contexte, professionel ou non.

Ces rencontres informelles et ces échanges humains me manquent incroyablement, et s’il est agréable de « rencontrer » des gens que l’on connaît déjà par vidéoconférence, cette méthode n’est pas adaptée pour faire connnaissance de quelqu’un ou pour remplacer une vraie rencontre en face à face. C’est pourquoi j’ai vraiment hâte de prendre un café avec vous en personne pour papoter une fois que cette histoire de virus se sera calmée.

Publié dans Notes

Qui sont mes clients?

J’aime travailler avec des clients d’horizons très divers. Il y a des petits entrepreneurs qui sont extrêmement heureux quand je les aide à communiquer en allemand et ils peuvent élargir leur marché ou augmenter leur impact grâce à mon aide. Je trouve extrêmement satisfaisant de pouvoir être vraiment utile avec mon travail.

Des universités, des offices fédéraux ou des consultants de différents domaines me confient des textes issus des matières que j’ai étudiées et qui m’intéressent par leur contenu. Cela me permet d’apprendre quelque chose de nouveau à chaque fois que je traduis, ce qui me procure un grand plaisir.

Enfin et surtout, je travaille avec des clients dont je suis tombée amoureuse de leurs produits. Je voudrais mentionner ici le vin, le fromage, les produits du terroir et les montres en particulier.Y a-t-il quelque chose de plus satisfaisant que de faire un travail utile pour des clients reconnaissants, qui tourne aussi toujours autour de projets significatifs ou de produits formidables ?

Publié dans Notes

Janvier 2021

Je n’aime pas rejoindre les rangs de ceux qui qui se plaignent de l’année 2020. Pour moi, ce fut – malgré toute la tristesse et tous les défis économiques et organisationnels – une bonne année sur le plan humain et professionnel. Nous avons pu nous rapprocher en tant que famille, malgré (à cause de ?) la distance, les anciennes amitiés se sont rapprochées et de nouvelles ont pu se développer. Sur le plan professionnel, des clients de valeur ont trouvé le chemin jusqu’à moi avec des commandes qui me font grand plaisir. De vrais clients de rêve avec des commandes de rêve ❤

Les perspectives pour janvier sont difficiles – les circonstances changent chaque semaine et je dois prendre les choses comme elles viennent. Il y a un truc sympa qui commencera bientôt sur la page de Neuchâtel Vins et Terroir – abonnez-la pour ne rien manquer. L’Atelier du Fromage a visité le canton de Neuchâtel et vous pouvez commander leur box avec nos fromages préférés ou la apéro-box avec un délicieux oeil-de-perdrix jusqu’à la fin du mois.

À part ça, bien sûr, il y a le bouclement annuel à faire et la préparation de la déclaration d’impôts – et, espérons-le, beaucoup de nouvelles commandes intéressantes qui me donneront une bonne excuse pour repousser un peu la dernière !Je vous souhaite une bonne santé et beaucoup de joie dans tout ce que vous faites !

Publié dans Notes

Ma dernière formation

J’ai besoin d’apprendre comme d’autres ont besoin de l’air pour respirer. Cela me profite non seulement dans le domaine professionnel, mais aussi dans ma vie privée. C’est pourquoi je lis tout le temps pour rester à jour, mais je suis aussi des cours ou visite des conférences sur une grande variété de sujets.

Le dernier cours que j’ai suivi portait sur la géstion financière, la façon de planifier ses finances et d’investir.J’avais repoussé le sujet toute ma vie parce que l’argent, pour moi, n’est pas à priori important ou même intéressant. Le problème, c’est que si vous ne le prenez pas au sérieux, hélas, avec le temps, il (ou plutôt son absence) prendra beaucoup trop de place dans votre vie quotidienne !

Je ne voulais plus devoir réfléchir comment payer mes factures à tous les fin du mois, alors j’ai demandé un coaching à une spécialiste du domaine. Une petite année plus tard, je dois encore m’occuper un peu de la comptabilité et des paiements chaque semaine et le reste du temps, je n’ai même pas à y penser.

Ma prochaine formation portera sur un sujet plus passionnant. J’aimerais par exemple apprendre plus sur la communication scientifique. Je vous tiendra au courrant….

Publié dans Notes

Pour qui mes services ne sont pas

Mes services ne sont pas adaptés à tout le monde!

  • Si le prix est votre critère le plus important, vous n’êtes pas à la bonne adresse.
  • Si vous cherchez un traducteur qui se contente de suivre les ordres, vous n’êtes pas à la bonne adresse.
  • Si vous cherchez un traducteur qui ne pense pas, vous n’êtes pas à la bonne adresse.
  • Si vous cherchez un traducteur qui ne vous dit pas quand il trouve des erreurs dans le texte source, vous n’êtes pas à la bonne adresse.
  • Si vous cherchez un traducteur qui n’ajoute pas de boucles de relecture supplémentaires, vous n’êtes pas à la bonne adresse.
  • Si vous ne voulez pas que votre traductrice apporte son expertise, son expérience du marketing et ses compétences linguistiques à vos textes, vous n’êtes pas à la bonne adresse.

Mais si vous partagez les mêmes valeurs que moi, si le « Made in Switzerland » signifie pour vous plus qu’un simple label de promotion sur un objet, si vous aimez autant que moi le travail bien fait et que vous mettez la main au feu pour la qualité de vos produits, alors vous et moi pourrons travailler ensemble à merveille!

N’hesitez pas de m’envoyer un exemple de texte par e-mail à info@textes-en-allemand.ch et je me ferai un plaisir de vous donner un devis.

Publié dans Notes

L’année 2020 en résumé

L’année dernière, j’ai profité des semaines calmes de janvier et février pour restructurer mon offre à large échelle et me concentrer davantage sur les clients de quelques secteurs qui m’intéressent particulièrement.

Puis vint Corona.

Je l’admets : il était difficile de ne pas paniquer, car deux de mes « branches cibles préférées » (la gastronomie et le tourisme, et avec eux la viticulture) ont sombré dans la crise avec l’épidémie. Mais ensuite je me suis dit : quand auront-ils plus que jamais besoin de mes services, si ce n’est maintenant ?

Et en effet, nombreux sont ceux qui ont profité du ralentissement pendant l’année Corona pour réécrire et remanier leur site web et leur matériel promotionnel. Beaucoup d’autres ont intensifié leur communication et leur publicité et ont étendu leur marché à la Suisse alémanique pour compenser la perte de revenus. Quand la reprise sera là, ils seront prêts, et ce en partie grâce à mon aide.

Avec toute ma tristesse que 2020 a apporté à nos proches et à notre pays, je peux aussi dire: sur le plan professionnel, ce fut une année agréable et intéressante pour moi, avec de nombreuses commandes de produits culinaires et de boissons, du fromage, du vin et de nombreux autres produits régionaux et artisanaux de qualité, des cartes de menu raffinées, des restaurants et des destinations attrayantes.

J’attends avec impatience cette nouvelle année avec des commandes attrayantes et de clients passionnés par leurs produits et leur artisanat.

Publié dans Notes

Mon invesstissement le plus utile

Je suis à mon compte depuis plus de 20 ans et pendant cette période, j’ai déjà dû résoudre un problème ou un autre.

Le plus utile est d’investir dans le bon outil pour chaque problème ou tâche récurrente. Pour moi, il s’agit principalement de logiciels, de dictionnaires spécialisés, d’associations professionnelles et de savoir-faire.

C’est surtout ce dernier qui est souvent négligé. Au fait, je ne parle pas du savoir-faire des traducteurs (même s’il y a bien sûr beaucoup de choses qui se passent, notamment dans le domaine de l’intelligence artificielle et de la traduction automatique), mais surtout de se tenir au courant des évolutions dans vos domaines de spécialisation. Plus mes connaissances sont à jour, plus je peux traduire efficacement, car je dois faire moins de recherches. Et le fait de travailler en réseau avec des collègues professionnels me permet de transmettre le travail à la bonne personne dans les cas où je devrais investir trop de temps dans la recherche.

Publié dans Notes

Ce qui me fait rire au travail

Ce qui me fait toujours sourire ou même rire au travail, ce sont les tournures de phrases amusantes dans certaines traductions automatiques.

La plupart des erreurs dans les traductions automatiques se produisent lorsque le logiciel interprète mal le contexte, ou lorsqu’il ne peut pas résoudre des positions de phrases complexes et confond donc, par exemple, le sujet et l’objet d’une phrase.

Au printemps dernier, j’ai corrigé une page web sur les centrifugeuses pour un client qui avait déjà été traduite automatiquement. Au cours du processus, mon œil est soudain tombé sur des restes de calamars qui pouvaient boucher le pressoir.

Hum, quoi ? Que s’est-il passé ? Le logiciel que mon client avait utilisé pour le traduire n’avait pas reconnu une faute de frappe particulière (« poulpe » au lieu de « pulpe ») comme telle et a simplement traduit le mot textuellement. Mon client – qui ne connaît pas l’allemand – n’a bien sûr pas reconnu l’erreur et a laissé les « dépôts de poulpe » (au lieu des « dépôts de pulpe ») dans la centrifugeuse. J’ai ri de bon cœur quand j’ai remarqué cela !

Publié dans Notes

Mon grain de sel personnel

Lorsque j’écris sur les produits locaux et régionaux ou sur les vins suisses, j’aime tisser quelques expressions dialectales et la couleur locale suisse dans mes textes, afin que le texte exprime la proximité du terroir et l’attachement au pays d’une manière particulière.

La langue allemande est si riche en expressions et en synonymes que vous pouvez créer une ambiance ou évoquer un souvenir, une odeur ou une émotion, simplement en choisissant soigneusement les mots.