Publié dans Notes

Ce qui me fait rire au travail

Ce qui me fait toujours sourire ou même rire au travail, ce sont les tournures de phrases amusantes dans certaines traductions automatiques.

La plupart des erreurs dans les traductions automatiques se produisent lorsque le logiciel interprète mal le contexte, ou lorsqu’il ne peut pas résoudre des positions de phrases complexes et confond donc, par exemple, le sujet et l’objet d’une phrase.

Au printemps dernier, j’ai corrigé une page web sur les centrifugeuses pour un client qui avait déjà été traduite automatiquement. Au cours du processus, mon œil est soudain tombé sur des restes de calamars qui pouvaient boucher le pressoir.

Hum, quoi ? Que s’est-il passé ? Le logiciel que mon client avait utilisé pour le traduire n’avait pas reconnu une faute de frappe particulière (« poulpe » au lieu de « pulpe ») comme telle et a simplement traduit le mot textuellement. Mon client – qui ne connaît pas l’allemand – n’a bien sûr pas reconnu l’erreur et a laissé les « dépôts de poulpe » (au lieu des « dépôts de pulpe ») dans la centrifugeuse. J’ai ri de bon cœur quand j’ai remarqué cela !