Posted in Articles

Communication multilingue sur les réseaux sociaux

Pour les entreprises et organisations en Suisse, la communication multilingue sur les réseaux sociaux est indispensable si elles veulent s’adresser à leurs groupes cibles dans leur langue maternelle.

Mais quelle est la meilleure façon de le faire ? Dans cet article, je vous présente différentes stratégies et j’examine leurs avantages et inconvénients.

Plusieurs possibilités pour gérer ses publications en deux ou plusieurs langues

1. Toutes les langues dans un seul post

La solution la plus simple est de regrouper toutes les langues dans un seul message. Cela demande peu d’efforts et garantit une image de marque cohérente. De plus, vous évitez de dupliquer le contenu.

Cependant, cette méthode peut rapidement devenir encombrante, en particulier pour les posts longs. De plus, les algorithmes peuvent être confus, surtout si des hashtags sont également utilisés dans plusieurs langues. Ces inconvénients peuvent avoir un impact négatif sur le référencement, la portée et l’engagement des posts.

2. Un canal distinct par langue

La discipline reine en matière de communication multilingue est la création de canaux distincts pour chaque langue. Cette solution est idéale pour les organisations disposant d’un budget important, car elle permet d’engager un community manager pour chaque langue. Il est ainsi possible de répondre individuellement aux besoins spécifiques et aux particularités de chaque groupe cible.

Cependant, l’inconvénient de cette méthode est l’effort et les coûts élevés associés à la gestion de plusieurs canaux. De plus, si tous les canaux ne sont pas synchronisés, les messages risquent de ne pas être cohérents.

3. Publications multilingues avec les outils de traduction des plateformes de médias sociaux

De nombreuses plateformes de médias sociaux proposent des fonctions de traduction intégrées qui permettent aux utilisateurs de traduire automatiquement le contenu dans leur langue préférée. Cette méthode est pratique et peu coûteuse, car elle ne nécessite aucun effort supplémentaire.

Cependant, les traductions automatiques ne sont pas toujours précises et peuvent être à l’origine de malentendus. Cela peut nuire à la crédibilité et au professionnalisme de l’organisation.

4. Traduction dans les commentaires

Une autre possibilité est de publier des posts dans une langue principale et de proposer des traductions dans les commentaires. Cette méthode est relativement simple à mettre en œuvre et permet de garder une longueur raisonnable pour les posts principaux.

Cependant, l’inconvénient est que les traductions supplémentaires dans les commentaires passent souvent inaperçues. De plus, si le nombre de commentaires est important, cette méthode peut devenir ingérable.

5. Utilisation d’images/vidéos

Les images et les vidéos sont des outils de communication universels qui peuvent surmonter les barrières linguistiques. L’utilisation de textes et/ou de sous-titres dans différentes langues permet de transmettre des informations importantes de manière visuelle.

Toutefois, cette méthode nécessite un effort de production plus important et peut être plus coûteuse que les posts uniquement textuels. De plus, le contenu visuel doit être culturellement sensible afin d’éviter tout malentendu.

6. Géociblage et segmentation linguistique

Le géociblage (geotargeting) permet d’adapter automatiquement les publications en fonction de la langue et de la localisation de l’utilisateur. Cette fonctionnalité est prise en charge par certaines plateformes telles que Facebook et LinkedIn.

L’avantage de cette méthode est de cibler des groupes spécifiques, ce qui augmente la pertinence et l’engagement.

Cependant, cette technique nécessite une planification minutieuse et peut être techniquement exigeante. De plus, les utilisateurs risquent de ne pas voir le contenu s’afficher si leurs paramètres ne sont pas correctement reconnus.

7. Utilisation de hashtags et de mots-clés dans différentes langues

Les hashtags et mots-clés multilingues peuvent augmenter la portée et l’engagement de vos publications. Cette méthode est facile à mettre en œuvre et peu coûteuse.

L’inconvénient est qu’un trop grand nombre de hashtags peut surcharger le message et lui donner un aspect non professionnel. De plus, l’efficacité des hashtags peut varier en fonction de la plate-forme.

8. Contributions de la communauté et contenu généré par l’utilisateur

Encouragez vos followers à commenter et à interagir dans différentes langues.

Le contenu généré par l’utilisateur favorise l’engagement et l’authenticité de votre marque.

Toutefois, cette méthode nécessite une modération et une gestion actives pour s’assurer que le contenu répond aux normes de qualité souhaitées. De plus, le défi consiste à atteindre une base d’utilisateurs large et diversifiée, prête à créer du contenu dans différentes langues.

Résumé

SolutionAvantagesInconvénients
Toutes les langues dans un seul post– Gestion facile
– Image de marque uniforme
– Pas de duplication des chaînes
– Peut être encombrant
– Lecteurs voient des contenus non pertinents pour eux
Un canal par langue– Contenus ciblés
– Bonne expérience d’utilisateur
– Effort de gestion élevé
– Fragmente le public
Posts multilingues avec des outils de traduction– Automatisé
– Gain de temps
– La qualité des traductions automatiques peut varier
Traduction dans les commentaires– Flexible
– Peu de gestion nécessaire
– La facilité d’utilisation peut en souffrir
– Pas tous les lecteurs voient les traductions
– Le référencement peut en souffrir
Utilisation d’images/vidéos/sous-titres– Taux d’engagement élevé
– Visuellement attrayant
– Coût/temps de production plus élevé
– Les textes dans les images ne seront pas traduits automatiquement
Géociblage et segmentation linguistique– Haute pertinence pour l’utilisateur
– Ciblage efficace
– Implémentation complexe
– Pas disponible sur toutes les plateformes
Utilisation de hashtags multilingues– Augmente la portée
– Encourage l’engagement
– Peut paraître moins formel
– Nombre de caractères limité par post
– Peut être encombrant
Contributions communautaires et contenu généré par les utilisateurs– Interaction élevée
– Contenus authentiques
– Moins de contrôle sur les contenus
– Besoin de modération

Conclusion

La communication multilingue dans les média sociaux nécessite une planification et une mise en œuvre minutieuses. Chacune des méthodes présentées a ses avantages et ses inconvénients. Alors que certaines solutions sont peu coûteuses et faciles à mettre en œuvre, d’autres nécessitent un effort plus important et des ressources financières plus importantes.

En fin de compte, le choix de la meilleure stratégie dépend des besoins et des ressources spécifiques de votre organisation. Cependant, en combinant intelligemment les différentes approches, vous pouvez vous assurer que vos messages sont communiqués de manière efficace et efficiente dans le monde entier.