Posted in Articles, Traduction

Comment je procède lorsqu’un nouveau client ou une nouvelle cliente passe commande chez moi

Lorsque j’ai un nouveau client pour des traductions allemandes, je commence toujours par me réjouir consciemment de cette nouvelle relation et par célébrer les mandats à venir.

Ensuite, je m’assure de bien comprendre leurs attentes et besoins spécifiques avant de commencer à travailler. Je commence par établir une bonne communication et je définis clairement les limites du mandat afin que les objectifs soient clairs et atteignables.

La première étape consiste donc à discuter avec le client pour mieux comprendre ses attentes en termes de projet, sa vision, le niveau d’exigence attendu et la date limite souhaitée. Le but est que chacun connaisse bien son rôle dans cette collaboration et quels sont exactement ses critères pour juger si mon travail correspond à ce qu’il attendait ou non.

Une fois que tous les détails sont clarifiés, j’analyse attentivement le contenu à traduire qui me permet de déterminer si ce type de texte est conforme aux normes en matière de qualité et à mes compétences linguistiques et terminologiques. Si nécessaire, j’investis du temps supplémentaire pour mieux me familiariser avec les sujets abordés par mes clients car chaque domaine possède des graphies particulières !

Si des traductions antérieures existent, je transfère la terminologie et le choix de mots spécifiques au client dans mon programme de traduction afin de m’assurer que j’utilise les mêmes mots que ceux auxquels la clientèle de mon client est habituée.

Je lis attentivement les textes sources et je recherche les mots que je ne connais pas ou dont je ne suis pas sûre dans mes dictionnaires. Si le choix est ambigu, je compare les alternatives mots avec la terminologie spécifique au client mentionnée ci-dessus.

Ce n’est que maintenant que toutes les questions sont réglées que le véritable travail de traduction peut commencer. Si j’ai été rigoureuse lors de la préparation, cela se fait généralement assez rapidement. Sinon, je dois passer plus de temps à chercher des mots, etc.

Une fois le texte traduit, je l’imprime et le laisse reposer toute la nuit (on ne voit pas ses propres erreurs sinon). Ensuite, je le révise en profondeur et le compare à nouveau au texte source, étape par étape, pour m’assurer que je n’ai rien omis.

Ensuite, je fais tourner le correcteur orthographique et j’envoie le texte traduit en allemand à la correctrice, qui le relit également en profondeur.

Pour finir ,je me charge moi-même en personne du contrôle final vers l’allemand concernant tous les aspects cités plus haut car je veille scrupuleusement à satisfaire totalement mes clients! Ce n’est que lorsque je suis satisfaite à 100% que j’envoie le texte à mon client ou ma cliente.

découvrez d’autres articles sur mon mode de fonctionnement