Publié dans Notes

Est-ce qu’il faut toujours se limiter à un ou deux domaines de spécialisation ?

On dit qu’il se limiter à un ou deux domaines de spécialisation si on veut se faire une rénommée en tant que traductrice, et ce n’est pas faux.

Plus je connais un domaine particulier, moins j’ai à faire de recherches lors de la traduction, et plus je peux travailler rapidement.

Ceci étant dit, si je ne choisis pas mes missions et mes clients en fonction des mêmes thèmes à répétition, mais en fonction du fait que leur entreprise ou leur produit correspondent à mes valeurs, mon travail est non seulement plus varié au final, mais aussi beaucoup plus satisfaisant. Et comme chacun sait, les vaches heureuses donnent plus de lait 😉 😜

P.S. mes domaines de spécialisation sont:

  • les sciences sociales
  • la psychologie sociale et individuelle
  • les sciences politiques

Mais aussi (pour le pur plaisir):

  • la viticulture et le vin
  • le jardin et la nature
  • l’horlogerie
  • la mécanique

Alors si vous avez envie de travailler avec une traductrice ouverte d’esprit, curieuse et intéressée, n’hésitez pas à m’écrire à l’adresse info@textes-en-allemand.ch !